Home » Pasteur : guerre et paix des microbes, suivi de Irréductions by Bruno Latour
Pasteur : guerre et paix des microbes, suivi de Irréductions Bruno Latour

Pasteur : guerre et paix des microbes, suivi de Irréductions

Bruno Latour

Published April 26th 2012
ISBN :
Kindle Edition
350 pages
Enter answer

 About the Book 

La découverte par Louis Pasteur des microbes dans les années 1870 fait partie des pages célèbres de lhistoire des sciences, et même de lhistoire de France. Loin des clichés et des mythes quelle a suscitées, Bruno Latour en propose dans ce livre une lecture originale. En étudiant le travail de Pasteur et des pastoriens entre 1870 et 1914, il montre comment la bactériologie et la société française se sont transformées ensemble. Cest ainsi linvention proprement politique dune science, dun savant et dune époque qui se trouve mise en évidence. Pasteur apparaît, dans les détails de son travail sur les microbes, comme un remarquable sociologue et comme un fin politique, puisquil parvient à ajouter les microbes au corps social.Entre lépistémologie, lhistoire et la sociologie des sciences, ce livre, initialement paru en 1984 (Éd. Anne-Marie Métailié), redonne aux grands hommes les forces minuscules qui les font grands et savants. Cet exemple, devenu classique en histoire sociale des sciences, invite à revenir sur la division entre rapports de force et rapports de raison, entre politique et savoir. Cest lobjet de la seconde partie du livre, qui se présente comme un petit précis de philosophie dans lequel lauteur se propose de pratiquer, au lieu des réductions quimpose la division entre science, nature et société, des irréductions. Celles-ci doivent permettre de rendre les sciences et les techniques moins opaques et peut-être moins périlleuses.En étudiant le travail de Pasteur et des pastoriens entre 1870 et 1914, Bruno Latour montre comment la bactériologie et la société française se sont transformées ensemble. Cest ainsi linvention proprement politique dune science, dun savant et dune époque qui se trouve mise en évidence. La seconde partie du livre se présente comme un petit précis de philosophie dans lequel lauteur se propose de pratiquer, au lieu des réductions quimpose la division entre science, nature et société, des irréductions.